Tanka d’hiver

winter-4680354_640

Tanka d’hiver

 

Un vent glacial

pénètre dans le refuge

du chat orphelin

le feu sommeille dans l’âtre

seuls les amants n’ont pas froid

 

La neige volette

en un léger va-et-vient

au rythme du vent

je frissonne dans la nuit

ton haleine dans mon cou

 

L’hiver est cruel

parfois intense et mordant

froid et sans pitié

ta soudaine indifférence

glace également mon coeur

 

L’hiver s’éternise

dans le ciel de mon pays

en chutes de neige

une envolée de bernaches

et le printemps se dessine

 

nikellenica  (4 tankas)
28-01-21

external-content.duckduckgo

19 commentaires sur « Tanka d’hiver »

  1. Merci Georges, l’hiver n’est pas drôle pour les animaux abandonnés et les itinérants. Les gens doivent s’habiller en conséquence et si jamais il y a panne d’électricité, il faut prévoir d’autres moyens pour pouvoir se réchauffer.

    À bientôt. Bisous

    Aimé par 1 personne

  2. Bonjour Marie! Les bernaches sont des oies sauvages appelé « outarde » au Québec, des oiseaux migrateurs qui arrivent au printemps et parfois il y a encore de la neige. L’indifférence est une émotion un peu dans le sens que l’hiver n’est pas toujours joyeux, parfois cruel quand il fait très très froid. Merci beaucoup d’avoir aimé et reblogué sur ton joli blog! Amitiés.

    J'aime

Vous aimez? Laissez un commentaire!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s