J’ai osé!

bench-2178672_960_720

J’ai osé!

 

Si je te dis tes quatre vérités
M’en voudras-tu?
Si je te dis le fond de ma pensée
M’écouteras-tu?
Alors que je m’enlise
Vidée de l’énergie que tu m’extorques.
Je voudrais que tu réalises
Tout le stress que cela provoque.
Voilà, j’ai osé t’indisposer
Et depuis c’est le silence!
Pour me punir ou pour te venger
Tu brilles par ton absence.

 

nikellenica
04-08-17

wir.skyrock

Histoire à finir

Une histoire comme il y en a parfois…
Trop souvent
Une histoire triste et noire, la garder sous silence, non!  Puisqu’elle existe!

tomber

Histoire à finir

 

C’est une histoire comme il y en a parfois…

 

Une de ces histoires bouleversante et désespérée
Une descente pieds et poings liés, les yeux fermés
Un plongeon en droite ligne, complètement raté
Un (couler à pic ) sans filet, sans parachute
Une vol plané brisé par une chute.

 

C’est une histoire comme il y en a parfois…

 

Une de ces histoires tourmentée et vécue
Une dégringolade aux confins de l’inconnu
Là où les problèmes n’existent plus.
C’est une histoire à fendre l’âme
La signature d’un drame.

 

nikellenica
28-07-17

 

58e035f0------sep

a6a944656904c2591cebf380aab97787

11376161_1438579639782772_481779521_npensées sur le web

J’aurais voulu

tictactoe

J’aurais voulu

 

J’aurais voulu que l’on voie
Par-dessus l’indifférence
Que l’on dise Dieu sait quoi
Pour occuper les silences.

J’espérais un mot gentil
Un sentiment véritable
Un regard attendri
Une main secourable.

J’aurais voulu que l’on soit
D’une écoute empathique
Que l’on use parfois
D’une patience angélique.

J’espérais un compliment
Un élan de tendresse
Un sourire bienveillant
Une voix de caresse.

J’aurais voulu que l’on croie
Aux séquelles à long terme
Que l’on ouvre grand les bras
J’aurais voulu que l’on m’aime!

 

nikellenica
10-07-17

 

images

Les voleurs de vie

knife-376381_960_720

Noir

 

Un éclair déchira le ciel de Manchester
Puis le rouge s’écoula de la plaie
Éclaboussant le pont de Londres.
Les voleurs de vies recouvrirent les visages
Du blanc de la terreur puis les corps du noir
De la mort. Ils attaquèrent par-derrière
Comme le font trop souvent les lâches
Imposant la grisaille des jours de deuil,
Mais ils n’éteindront jamais Le jaune lumineux
Du soleil ni n’atténueront le bleu pur du ciel!

 

 

Voleurs de vie

Personne n’est à l’abri
De vous, voleurs de vie!
Vous êtes des tueurs d’innocents
Vous radicalisant
Pour mettre en avant-scène
Vos coeurs remplis de haine.
Vous volez la vie des gens
Lâchement et gratuitement!
Nul ne possède la vérité
Martyrs, vous ne gagnez rien!
Vous mourez pour rien. Point!
Le monde appartient à chacun et à personne!
La vie ne se prend pas, elle se donne!
Avec vos bombes, vos couteaux, vos camions-bélier
Vous croyez pouvoir conquérir le monde entier!
Mais le monde continuera sans vous
Il ne s’arrêtera jamais même avec vous.
Vous serez poussière dans le néant
Sans récompenses et sans avenants.
Vous vous éteindrez tel un feu de paille
Sans aucune valeur ni aucun mérite
Car vous êtes des voleurs de vie!

 

nikellenica
06-06-17

 

Comment rester insensible devant tout ce gâchis!
Mes pensées à tous les blessés et aux parents des victimes.
citation-on-compare-parfois-la-cruaute-de-l-homme-a-celle-des-fauves-c-est-faire-injure-a-ces-derniers-fiodor-dostoievski-134401

Brûler

brûler

Brûler

 

Je voudrais… brûler les peines
Pour leur chant triste à pleurer
Mettre le feu à la haine
Car l’important, c’est d’aimer.

 

Je voudrais… brûler la vie
Pour tous ses pièges cachés
Incendier les maladies
L’important, c’est la santé.

 

Je voudrais… brûler les craintes
Pour tous les plaisirs gâchés
Faire sauter les contraintes
L’important, la liberté.

 

Je voudrais… brûler les guerres
Pour leurs causes et effets
Jeter au feu la colère
Car l’important, c’est la paix.

 

Je voudrais… brûler l’histoire
Pour l’enfer dit éternel
Consumer le purgatoire
Car l’important, c’est le ciel.

 

Nikellenica
01-06-17

jQpMEW3qeTVK6FRICAosVW0w_B4

Amour, haine

love, hate

Amour, haine

 

Ils s’entredéchirèrent
À coups de griffes dans le dos
Ils s’engueulèrent
De mots aiguisés au couteau
Ils se brouillèrent
Puis se pardonnèrent.

 

Ils se malmenèrent
À coups redoublés
Ils s’insultèrent
De mille mots grossiers
Ils se laissèrent
Puis se raccommodèrent.

 

Ils se blessèrent
À coups de flèches au coeur
Ils s’injurièrent
De tant de mots crève-coeur
Ils se quittèrent
Puis se réconcilièrent.

 

Ils se droguèrent
À coups d’amour nocif
Ils s’invectivèrent
De mots durs sans motifs
Ils s’accrochèrent
Puis s’empoisonnèrent… la vie.

 

nikellenica
10-05-17

GUixcHa3HzZSg32B4jvfEs3U5Bk

Si le soleil…

soleil

Si le Soleil…

 

Si le Soleil se levait pour tous ceux qui souffrent, qui sont seuls
ou qui ont froid…
C’est évident que leur ciel rayonnerait de joie!
S’il éclairait les taudis, la misère noire et tous les coins sombres…
C’est clair que plus personne ne vivrait dans l’ombre!
S’il atténuait les cernes bleus sous les yeux des malades, des
éplorés, des laissés pour compte et des malheureux…
C’est certain qu’il y aurait davantage de visages heureux!
S’il berçait dans ses chauds rayons les enfants oubliés, abusés,
orphelins et tous les enfants de la guerre.
C’est sûr qu’un peu de chaleur leur serait salutaire!
S’il réchauffait le coeur de la Terre pour que le monde s’ensoleille
C’est assuré que tous auraient leur place au soleil!

 

nikellenica
08-04-17

 

d13170a2d9bcacfe8706e1b0080ae484pensée sur le web