Tristesse automnale

Tristesse automnale

 

Je profite des chauds rayons du soleil d’automne 

Les yeux fermés,  la tête ailleurs…  je prête l’oreille

À l’animation habituelle de la vie de tous les jours.

Dans ce demi-silence, il n’y a plus de chants d’oiseaux

Ils se sont envolés vers des lieux plus cléments.

Des relents solitude planent au-dessus de mon jardin

Dans mon coeur s’installe la tristesse automnale.

 

nikellenica
08-10-21

Parlez-moi

Parlez-moi!

 

Parlez-moi, écrivez-moi!

Textez-moi! 

Juste un mot

Un coucou, un allo

Un « je t’aime! »

Un court poème

Un  » Je m’ennuie! »

Rien qu’un signe de vie.

Parlez-moi, écrivez-moi!

N’importe quoi!

Des bagatelles

Ou  l’essentiel…

Évidemment, écrire

Ne remplace pas vos rires

Ne remplace en rien

La chaleur de vos câlins.

Mais, parlez-moi, textez-moi

Faites-moi savoir que vous êtes là!

 

nikellenica
 01-10-21

Beauté automnale

Beauté automnale 

 

L’entrée en scène de l’automne

Signifie la fin de l’été.

À cette étape, on lui pardonne

Vu sa gracieuse beauté.

 

C’est l’explosion de l’automne

En coloris jaunes dorés!

Lorsque les feuilles vermillonnent

C’est un spectacle inusité!

 

Peu à peu décline l’automne

Plus les arbres sont dénudés.

Voilà que l’hiver le talonne!

Le froid aspire à s’installer.

 

Où sont les charmes de l’automne?

Quand le soleil reste caché.

Lorsque pluie et froid fusionnent

L’automne perd de sa beauté.

 

nikellenica (octosyllabes)
21-09-21

Dire ou écrire

Dire ou écrire?

 

Je dis des mots dépourvus de couleurs

Exempts d’émotions, sans profondeur.

En effet, tout ce que je trouve à dire

Ce sont des mots qui ne veulent rien dire.

 

J’écris des mots empreints de sentiments

Des mots qu’au fond de mon coeur, je ressens.

Autant de mots que j’ai envie d’écrire

Poétiser est ma raison d’écrire.

 

Si je ne pense pas ce que je dis

Par contre, je songe à ce que j’écris.

Il y a des mots que je ne sais dire

Permettez-moi alors de les écrire!

 

nikellenica (décasyllabes)
30-08-21

 

Fuir la violence

Fuir la violence !

Au début, la violence se garde bien

De montrer sa véritable nature

Elle se nourrit de petites choses.

Insidieuse et pointilleuse 

C’est avec des mots qu’elle blesse

Puis aux mots s’ajoutent les coups

Elle juge, accuse, intimide et humilie.

Lâche, elle se nourrit de la faiblesse

Gruge la confiance et l’estime de soi.

Rusée, elle implore le pardon

Pour ensuite violer toutes ses promesses.

Dangereuse et insatiable

Elle finit par prendre toute la place!

Ne lui permettez pas de s’installer

Fuyez vite, la violence tue!

nikellenica
10-08-21

Le temps s’en va…

Le temps s’en va…

 

Gage d’un printemps réussi

Le temps modèle la jeunesse 

Bien qu’il flétrisse la vieillesse 

Le coeur ne prend pas un seul pli.

 

C’est fou à quel point le temps court!

L’année finit, l’autre commence

Le jour s’ajoute à l’existence

Sur le chemin d’un non-retour.

 

Ne s’arrête-t-il pas ce temps?

Au sablier coule le sable

Il ne s’arrête infatigable

Que pour ceux qui ont fait leur temps.

 

Après la nuit vient le matin

D’une journée toute nouvelle

Juste le temps d’une étincelle

Et voilà que le jour s’éteint…

 

nikellenica (octosyllabes)
21-07-21

citations trouvées sur le web

J’ai écrit

J’ai écrit…

 

J’ai écrit la haine, j’ai écrit l’amour

Mis à l’avant-scène le bonheur-du-jour

J’ai écrit aussi sur tout ce qui m’entoure.

Écrire, c’est ma vie!

 

J’ai écrit la vie, j’ai écrit la mort

Douce rêverie, précieux réconfort

J’ai écrit aussi sous les feux de l’aurore.

Écrire, c’est ma vie!

 

J’ai écrit la peur, j’ai écrit l’espoir

Avec tout mon coeur, toucher et émouvoir

J’ai écrit aussi la peine à l’encre noire.

Écrire, c’est ma vie!

 

J’ai écrit la foi, j’ai écrit l’ennui

L’hiver et le froid, les printemps fleuris

J’ai écrit aussi sur les années qui fuient.

Écrire, c’est ma vie!

 

J’ai écrit pour vous, j’ai écrit pour moi

En vers rimés surtout, en prose parfois

J’ai écrit aussi avec plaisir et joie.

Écrire, c’est ma vie!

 

nikellenica
07-07-21

pensée sur le web


Nature, Terre, monde, univers et l’homme

Nature, Terre, monde, univers et l’homme

 

 La nature est débordante de ressources essentielles inépuisables

L’homme si vulnérable en dépend entièrement

Pourquoi détruirait-il la nature dont il a grandement besoin?

 

Source de vie, la planète Terre est immense

Et l’homme qui l’habite est si petit

Pourquoi agirait-il comme si la terre entière lui appartenait?

 

Berceau de l’humanité, le monde est vaste

Or, l’homme est si minuscule 

Pourquoi se considérerait-il comme le centre du monde?

 

Dans l’espace et le temps, l’univers est infini

Alors que l’homme a ses limites

Pourquoi se prendrait-il pour le maître de l’univers?

 

Nature, Terre, monde et univers sont la vie

Pourquoi l’homme ruinerait-il tout sur son passage

Pour une question d’argent, de pouvoir ou de prestige

Alors qu’il n’a que la vie comme seule et unique possession?

 

Ce serait trop absurde

 

nikellenica
20-06-21     

 

Déconfiner

Cliquez sur l’image pour le slam lu avec musique

Déconfiner (essai de slam)

Déconfiner, c’est se désenchaîner, c’est tout recommencer
En vérité… c’est juste continuer de vivre sa vie.
Déconfiner, c’est se désaliéner, c’est jouir de l’été
En vérité… c’est enfin retrouver la chaleur des ami(e)s!
C’est ne plus décider, ne plus savoir où et comment
Se reprogrammer à la rencontre des gens.
C’est découvrir un matin qu’il n’y a plus de règlements
Sans lavage des mains, sans masque, sans désinfectant.
C’est briser sa cage, s’évader de chez soi
Quitter l’ombrage, allumer plein d’ feux de joie.
C’est visiter les amies et toute la parenté 
Pouvoir s’enlacer et s’embrasser à s’étouffer.
Déconfiner, c’est redémarrer la terre, s’amuser, faire la fête.
C’est aller de l’avant, ne plus garder l’deux mètres.
C’est lever son verre à la liberté.
Déconfiner, c’est s’entraîner au gym, c’est faire le tour de tous les bars .
C’est lutter contre la déprime, c’est prendre l’habitude de veiller tard.
C’est danser toute la nuit, se remettre à la drague.
Ne plus rien penser, c’est errer sur la plage. 
C’est tourner la page, c’est se reconnecter.
Pouvoir se toucher, se séduire et se charmer.
C’est renaître à l’espoir d’être libéré
C’est déplier ses ailes pour s’envoler!
C’était le bon temps pour les introvertis!
Maintenant, place à tous, vive la compagnie!

nikellenica ((essai)slam) 
13-06-21
Musique : TKZ piano instrumental pour slam 
lien : https://www.youtube.com/watch?v=MncMSV20ytA

C’est la fête des Mères

Fête des Mères au Québec : 09-05-21 
En France : 30-05-21

 

C’est la fête des Mères! 

 

C’est la fête des Mères aujourd’hui!

Il faut donner signe de vie.

Pas question en temps de pandémie 

De laisser maman dans l’oubli.

 

La fête des Mères, c’est aujourd’hui!

À défaut de lui tenir compagnie

Un téléphone ou une gâterie

Je t’aime et mille mercis.

 

Si maman est au paradis

Souvenir empreint de nostalgie

D’une maman, toujours on s’ennuie!

Une maman! Ça n’a pas de prix.

 

Si par bonheur maman vit

Ne pas attendre qu’elle soit partie.

Pour que maman soit ravie

Une petite pensée suffit…

 

nikellenica  05-21

 

Fête des Mères au Québec : 09-05-21
En France : 30-05-21