Blog

En vedette

blog

2b1bfe24rosepoetephoto nikellenica,  pensée trouvée sur le web!
Publicités

Comme des oiseaux

autumn-233429_960_720

 

Comme des oiseaux

 

Les feuilles aux toilettes colorées
Quittent leur nichoir d’été
Pour trouver refuge à nos pieds
Comme des oiseaux aux ailes brisées.

 

L’automne prêt pour une trêve
Chante l’hymne de l’été indien
Comme des oiseaux au petit matin
Pépiant leur aubade brève.

 

Octobre entre soleil et déchirures
L’adieu aux dernières chaleurs
Comme des oiseaux migrateurs
Échapper à tout prix à la froidure.

 

Novembre, triste paysage
Parmi les arbres dénudés
Ses nuits et ses jours sont mal-aimés
Comme des oiseaux au sombre plumage.

 

nikellenica
13-10-17

                          58a8b20e

Penser

nuit

 

Penser

 

Je pense à hier
Je vais loin en arrière.
Je pense à aujourd’hui
Puis à demain aussi.
Je pense à mes ennuis
À ceux de mes amis.
Je pense à mes enfants
Puis à mes petits-enfants.
Je pense à toi, je pense à nous
Je pense à ça, je pense à tout!
En fait, je pense tout le temps!
C’est fou de penser autant!
Je reste tard éveillée
À ne faire que penser.
Prendre un somnifère
Refaire ma prière
Compter les moutons
M’endormir pour de bon!
Penser n’est pas de tout repos
Je pense que je pense trop!

 

nikellenica
19-09-17

 

W2ueRezX5-c-eYvodEm0klx1Kp4

C’était l’automne!

background

C’était l’automne!

Les feuilles se détachaient de l’arbre centenaire
terminant leur chute sur mon balcon.
Avec mon balai, je leur faisais la guerre
refusant obstinément le départ de l’été.

 

C’était l’automne!

 

Je n’entendis pas le cri du geai bleu signaler ma présence
ni ne vis les yeux émerveillés des enfants collectionnant des feuilles
mais j’entendis le vent siffler outrageusement entre les branches
et je vis les dernières fleurs de mon jardin… agoniser.

 

nikellenica
11-09-17

cde88694.png

 

Blessures

barbelé

Blessures

 

Les blessures guérissent
Et laissent des cicatrices
Profondes ou superficielles.
Les miennes me rappellent
De ne plus être avec toi
Ni pour, ni même contre toi.
À tout prix, m’éloigner
Car tu ne fais que blesser.

 

nikellenica
01-09-17

 

5-BARRE-119-

Je suis là

fenêtre

Je suis là

 

Je suis là
J’entends
J’écoute
Je console
J’attends toujours…
Mais en vain.
Il y a cette musique lointaine
Qui chante à mes oreilles
La nostalgie d’hier
Je ne comprends pas les mots
Mais je sais qu’ils sont tristes
Parce que les notes pleurent.

 

Je suis là
J’attends
J’espère
Je soupire
Je patiente longtemps…
Mais en vain.
Il y a ma maison sur la route
Avec ses fenêtres illuminées
Sa porte grande ouverte
Je n’entends plus vos voix
Mais je saurais les reconnaître
Parce que je me souviens.

 

nikellenica
17-08-17

 

0280e112