Rire ou sourire

abstract-748680_640

Rire ou sourire

 

On peut être triste et sourire

Ce n’est pas toujours le printemps!

On peut avoir de la peine et rire

Au fond du coeur, l’hiver à plein temps!

 

On peut cacher sa tristesse

Sourire pour la photo

Dissimuler sa détresse

Rire comme un idiot.

 

Rien n’effacera les drames

Ni ne fera disparaître la douleur.

Rien ne séchera les larmes

Ni ne dissipera la noirceur.

 

Il y a derrière un sourire

Quelque chose qui ne se voit pas.

Il y a derrière un rire

Quelque chose que l’on ne sait pas.

 

nikellenica
15-01-21

external-content.duckduckgo

Deuxième vague

isolation-5182353_640

Deuxième vague

 

Le printemps vint chambouler mes habitudes

M’imposant un lot de restrictions.

Je fus plongée dans l’incertitude

Face à un virus en propagation.

 

L’été venu, j’eus l’espérance

De goûter un peu à la vie d’avant.

Mais allier beau temps et négligence

Mène à nouveau au confinement.

 

Quel triste automne!

Même les oiseaux ont déserté

Déjà que je ne vois presque plus personne

Je dois une nouvelle fois m’isoler.

 

Bientôt, l’hiver viendra me surprendre

Quelque chose me dit qu’il sera long.

La solitude couvera sous les cendres

et je croupirai au fond de ma prison!

 

nikellenica 20-10-20

external-content.duckduckgoSur le web

external-content.duckduckgo-1external-content.duckduckgo

Tanka de l’âme

grave-3775462_640

Je n’existe plus
ni embaumé ni, sous terre
mais toujours debout
nul stigmate sur mon corps
ma mort est intérieure

 

nikellenica (tanka)
11-02-20

3271195546_1_4_TqNjI3Wx

joie,tristesse

Pour toi, seule

alone-2666433_960_720

Pour toi, seule

 

Je cherche des mots réconfort
Pour toi, seule.
Tu sais, des mots pleins d’énergie et d’encouragement
Des mots tendresse doux à entendre
Comme une caresse sur tes souffrances.
Pourtant, j’ai déjà marché sur le même chemin…
Je devrais connaître les mots exacts, ceux qu’il faut
Tu sais ces mots magiques qui tout d’un coup
Feraient tinter la cloche de l’espoir en toi.
Aujourd’hui est peut-être un jour à oublier,
Mais demain se lèvera sous un ciel nouveau.
Si présentement, tu ne vois rien à l’horizon
Demain, tu verras par-dessus les nuages!
Comme le soleil après l’orage
Comme le printemps après l’hiver
Il y aura toujours au bout du tunnel, une lumière.
Il y aura toujours une main tendue,
Quelqu’un qui t’aime et se soucie de toi!
Et si les problèmes existent, les solutions aussi!
Je sais, cela fait cliché, mais je voudrais tant trouver
Les mots que tu as besoin d’entendre, là, en ce moment.
Des mots qui te parleraient, qui chasseraient ta solitude,
Qui te soulageraient du mal-être qui t’habite…
On dit que les paroles s’envolent
Or; je m’efforce de trouver les écrits qui restent
Pour toi, seule.

 

À toi
nikellenica
06-01-19
e76497a9

Sans toi

man-1156543_960_720

Sans toi

 

Chaque seconde sans toi me paraît une éternité!
Chaque minute et chaque heure ne font qu’accentuer
le sentiment de manque que je ressens à tout instant.
Un vide qui pèse lourd sur mon coeur chaviré .
Le temps nous a volé des semaines,
des mois ou peut-être bien des années!
Je ne sais plus, j’ai cessé de compter.
Il y a trop longtemps déjà…

 

nikellenica
15-08-18

iRb_afcyMzWhK6Fuoi9awdTB1fU

download

sur le web

Il neige sur Noël

snow-2992534_960_720

Il neige sur Noël

 

Il neige sur Noël
Des milliers d’étoiles venues du ciel
Enguirlandant le rebord des fenêtres
De blancs habits des soirs de Fête.
Dehors, les gens pressent le pas
Il est minuit, personne ne viendra.
Il neige et mes pensées sont déjà loin
Même les lumières de mon sapin
Accrochées là par habitude
Sont trop joyeuses pour la solitude
Trop colorées pour la tristesse
Moins chaleureuses que la tendresse.
Il neige sur mon bagage de souvenirs
Toute une tempête de soupirs
Alors que Noël disparaît tranquillement
Sous un épais manteau blanc.

 

nikellenica
17-12-17

4aaed3ed

 

Noël

Un peu d’humour trouvé sur le net

Des-fois-le-Pere-Noel-se-trompe_width1024

Passez un merveilleux Noël!

À bientôt…

Je suis là

fenêtre

Je suis là

 

Je suis là
J’entends
J’écoute
Je console
J’attends toujours…
Mais en vain.
Il y a cette musique lointaine
Qui chante à mes oreilles
La nostalgie d’hier
Je ne comprends pas les mots
Mais je sais qu’ils sont tristes
Parce que les notes pleurent.

 

Je suis là
J’attends
J’espère
Je soupire
Je patiente longtemps…
Mais en vain.
Il y a ma maison sur la route
Avec ses fenêtres illuminées
Sa porte grande ouverte
Je n’entends plus vos voix
Mais je saurais les reconnaître
Parce que je me souviens.

 

nikellenica
17-08-17

 

0280e112

Histoire à finir

Une histoire comme il y en a parfois…
Trop souvent
Une histoire triste et noire, la garder sous silence, non!  Puisqu’elle existe!

tomber

Histoire à finir

 

C’est une histoire comme il y en a parfois…

 

Une de ces histoires bouleversante et désespérée
Une descente pieds et poings liés, les yeux fermés
Un plongeon en droite ligne, complètement raté
Un (couler à pic ) sans filet, sans parachute
Une vol plané brisé par une chute.

 

C’est une histoire comme il y en a parfois…

 

Une de ces histoires tourmentée et vécue
Une dégringolade aux confins de l’inconnu
Là où les problèmes n’existent plus.
C’est une histoire à fendre l’âme
La signature d’un drame.

 

nikellenica
28-07-17

 

58e035f0------sep

a6a944656904c2591cebf380aab97787

11376161_1438579639782772_481779521_npensées sur le web

Noir et blanc

sad-505857_640

Noir et blanc ou en couleurs!

 

Elle était seule dans son coin
Unique fleur dans un jardin
En boutonnière ou à la main
Solitude sans lendemain.

 

Elle était encline à pleurer
Saison des pluies à essuyer
Nuages gris accumulés
Tristesse sans jours de congé.

 

Elle avait de grands cernes noirs
Dernier adieu dans un mouroir
Les yeux gonflés de désespoir
Déprime du matin au soir.

 

Elle avait repris des couleurs
Légère brise de fraîcheur
À bout de souffle, une lueur
Espérance du fond du coeur.

 

nikellenica
31-03-17

17bd9afc

Déjà l’automne!

sun-622740_640

Déjà l’automne!

 

Lorsque l’automne se pointe
Je ressens une certaine tristesse
Comme si je devais faire mes adieux
À quelqu’un qui part pour longtemps
Et qui assurément va me manquer.
Pourtant je n’aime guère la chaleur
Mais j’aime ce qu’elle rend possible
Comme les baignades
Les promenades en bateau
La clarté du jour qui s’étire
Les vents doux
Les soirées tièdes…

 

L’automne se présente
En rougissant d’abord quelques feuilles
Les journées deviennent plus courtes
La température plus fraîche.
Bien sûr, plus le temps avance
Plus le spectacle est grandiose!
Alors je ferme portes et fenêtres
J’affiche un sourire
Et j’accueille l’automne
Comme un sursis
Comme un invité spécial
Juste avant que s’installe le grand froid.

 

nikellenica
27-09-16

 

0c2a5e70