Dans ses yeux

Dans ses yeux

 

Il y avait dans ses yeux

Quelque chose que je ne reconnaissais pas.

Une petite étincelle qui s’était éteinte!

Nous étions victimes de la distanciation

Figées dans le moment présent.

 

Il y avait dans ses yeux

Quelque chose que je ne comprenais pas.

De moulin à paroles au silence soudain

Je dis un peu n’importe quoi pour meubler le vide

Espérant trouver des mots pour l’atteindre.

 

Il y avait dans ses yeux

Quelque chose qui avait changé.

Serait-ce la faute du confinement

Qui à force de la tenir à l’écart

L’aurait enfermée à l’intérieur d’elle-même?

 

Il y avait dans ses yeux

Quelque chose qui ressemblait à un adieu.

Je réalisai que l’on venait de me voler ces précieux moments

Entre mère et fille que j’aurais voulu plus tendres…

Mais, je restai sans mots et sans gestes.

 

Il y avait dans ses yeux

Quelque chose qui me fit mal.

Une page que l’on devait tourner

Le coeur à l’envers, il ne me vint pas à l’idée

Qu’elle puisse en souffrir, elle aussi!

 

nikellenica
24-09-20

Le calme avant la tempête

forest-1869713_640

Le calme avant la tempête

 

Le silence s’installe au pied de la montagne
contrastant avec l’agitation de la ville.
En cette fin de journée, le lac apporte
le calme tant recherché.
Un poisson s’élance hors de l’eau
puis dans un plouf brise la surface
qui était jusque là, lisse comme un miroir.
Un bref coup de tonnerre suffit à lui seul
à troubler la quiétude.
Alors qu’un énorme nuage noir s’apprête
à voiler le soleil, voilà qu’un éclair griffe le ciel
suivi d’un second roulement de tonnerre
beaucoup plus fort cette fois.
Soudain, de grosses gouttes de pluie
martèlent le sol, c’est le signal attendu
pour filer se mettre à l’abri.
Ainsi, la vie reprend sa course effrénée.

 

nikellenica
01-03-20

3110241159_1_5_EZsMmuA2

Chut

Chut!

Je m’efforce de ne pas ressentir
ces émotions qui serrent la gorge
puis tous ces moments de grandes déceptions
qui sapent le moral et torturent l’esprit.
Je refuse de ruminer mes malheurs et mon chagrin.
Je n’accepte plus les hypocrisies
ainsi que les dialogues de sourds.
Je ne veux plus entendre prétextes et excuses
ni avoir à décortiquer les paroles à double sens.
Je veux me protéger de tout ce qui fait mal.
Je tourne le dos pour cacher ma vulnérabilité
Mais on tente tout de même d’égratigner mon coeur.
Je voudrais crier ma frustration et je reste silencieuse
quitte à me laisser briser.

nikellenica
14-03-19

2906426475_1

Est-ce que je compte?

Ne vous inquiétez pas, ceci est une poésie!

heart-2719081_960_720

Est-ce que je compte?

 

Est-ce que je compte pour quelqu’un
Quelque part dans ce foutu monde?
J’ai beau chercher et regarder autour
Je ne vois que des chaises vides
Des lumières éteintes, des rideaux tirés.
Est-ce que je compte pour toi?
J’ai beau jouer avec les mots
Je ne trouve pas ceux qui n’ont jamais été dits.
Est-ce que je compte pour eux?
J’ai beau écrire de la poésie
Je ne sais pas lire entre les lignes.
Je n’entends pas les voix ni les rires
Les bouches restent silencieuses.
À part ma vieille mère, à part toi!
Est-ce que je compte pour quelqu’un
Quelque part dans ce foutu monde?

 

nikellenica
31-01-18

116d6204

Pensée sur le net

 

d9f3c730c96240e698bb264f393edef7

J’ai osé!

bench-2178672_960_720

J’ai osé!

Si je te dis tes quatre vérités
M’en voudras-tu?
Si je te dis le fond de ma pensée
M’écouteras-tu?
Alors que je m’enlise
Vidée de l’énergie que tu m’extorques.
Je voudrais que tu réalises
Tout le stress que cela provoque.
Voilà, j’ai osé t’indisposer
Et depuis c’est le silence!
Pour me punir ou pour te venger
Tu brilles par ton absence.

nikellenica
04-08-17

wir.skyrock

Marche

champs - 2copie

Marche

 

Je marche à travers le champ…
J’ai emprunté tellement de fois ce chemin!
Mais aujourd’hui, c’est la première
vraie journée chaude d’avril!
Je sens la chaleur du soleil et
le ciel est d’un bleu intense!
Il fait si beau et je me sens si bien,
j’en ai presque les larmes aux yeux!
Pas la moindre trace d’âmes qui vivent
dans ce coin perdu…
Il n’y a que le silence!
Plus j’avance plus je réalise le sens du mot seul:
L’impossibilité de partager ses émotions
La sensation d’un vide, le silence imposé.
Ta compagnie me manque…
Je quitte soudain le fil de mes pensées
Interrompu par un vol de bernaches
effarouchées par mon approche.
Au fait, il y a mon compagnon, mon chien!
Avec lui, je ne suis jamais vraiment seule.
Je m’arrête en souriant pour le caresser.
Je lui dis qu’il est un bon chien.
Puis nous continuons notre marche
Ensemble cette fois…

 

nikellenica
22-04-16
b40e5e76