Deuxième vague

isolation-5182353_640

Deuxième vague

 

Le printemps vint chambouler mes habitudes

M’imposant un lot de restrictions.

Je fus plongée dans l’incertitude

Face à un virus en propagation.

 

L’été venu, j’eus l’espérance

De goûter un peu à la vie d’avant.

Mais allier beau temps et négligence

Mène à nouveau au confinement.

 

Quel triste automne!

Même les oiseaux ont déserté

Déjà que je ne vois presque plus personne

Je dois une nouvelle fois m’isoler.

 

Bientôt, l’hiver viendra me surprendre

Quelque chose me dit qu’il sera long.

La solitude couvera sous les cendres

et je croupirai au fond de ma prison!

 

nikellenica 20-10-20

external-content.duckduckgoSur le web

external-content.duckduckgo-1external-content.duckduckgo

Le temps s’est assombri

woman-2629327_640

Le temps s’est assombri

 

Gouttes de pluie
Nuages éternels
Nuits sans étoiles
Et jours sans Soleil.
Il y a bien le printemps
Au parfum de roses
Qui remplace le froid
Par le chant des oiseaux
Mais sa beauté reste sombre
Son regard velouté
Est voilé par la peur.
Le monde est rouge sang
La prison est contraignante
Le temps ne se compte plus
Qu’au rythme des voyages.
Or, c’est autour de soi
Que brille la lumière.

 

nikellenica
08-04-20

external-content.duckduckgo

Cage dorée

decoration-2112037_960_720

Cage dorée

 

Que fais-tu de tes jours
Isolé et sans buts
À gaspiller le temps
À peindre tout en noir?
Ne vois-tu pas la vie
Qui illumine ton âme?
Tu choisis de rester caché
Derrière la porte de ta maison
À t’éclairer à la chandelle.
Que fais-tu de tes jours
Blasé et sans espoir
À pousser des soupirs
À tuer l’ennui?
Ne vois-tu pas la vie
Qui te convie à son banquet?
Tu choisis de garder les yeux fermés
Le visage empreint d’indifférence
Pour te garder d’avoir mal.
Que fais-tu de tes jours
À rester là immobile
Prisonnier de ta cage dorée
Comme un oiseau amputé de ses ailes?

 

nikellenica 
27-03-18