Le temps s’est assombri

woman-2629327_640

Le temps s’est assombri

 

Gouttes de pluie
Nuages éternels
Nuits sans étoiles
Et jours sans Soleil.
Il y a bien le printemps
Au parfum de roses
Qui remplace le froid
Par le chant des oiseaux
Mais sa beauté reste sombre
Son regard velouté
Est voilé par la peur.
Le monde est rouge sang
La prison est contraignante
Le temps ne se compte plus
Qu’au rythme des voyages.
Or, c’est autour de soi
Que brille la lumière.

 

nikellenica
08-04-20

external-content.duckduckgo