Vie

vie

Vie

Je ne comprends pas
le pourquoi de mon existence
parmi tant d’autres semblables…
Languissante, corolle défraîchie,
je me suis affalée sous la dernière pluie.
Si mon chemin s’achève à la tombée du jour
d’autres continueront d’exhaler leur haleine parfumée.
Là où mes racines les plus profondes s’enfoncent,
je puise soudain la force nécessaire.
Là où le Soleil perce les nuages,
je vais au bout de ma soif.
Un papillon sort de l’ombre
léger comme un souffle,
il effleure mon coeur,
je redresse la tête
frémissante
de vie.
vie
Vie
vie Vie vie Vie vie
Vie
vie
Vie
vie
Vie
vie
Vie

68772_40cbd

nikellenica
calligramme
26-10-17

allergie.jpg