Critique

Peu importe, une chose est certaine,  on ne peut plaire à tout le monde. 

fais-ce-que-tu-crois-juste-selon-ton-coeur-car-on-te-critiquera-de-toute-facon

Publicités

Tu déranges

smilies-1616241_640

Tu déranges!

 

Peu importe qui tu es
Peu importe ce que tu fais.
D’où que tu viennes
Quoi qu’il advienne!

 

Il y aura toujours quelqu’un
Quelque part que tu déranges.

 

Tu vis en société
Des voisins chaque côté.
Le monde te sonde
Chaque seconde.
Il y a ceux qui jugent
Ceux qui déjugent.
Loin d’être un ange
Tu déranges.

 

Tu ris
Tu souris
Tu oses
Tu fais des choses
Tu sympathises
Tu verbalises
Tu échanges
Tu déranges.

 

Tu sors
Tu fais des efforts
Tu prends ta place
Tu as de l’audace
Tu travailles
Tu batailles
Tu es étrange
Tu déranges.

 

Peu importe ce que tu dis
Peu importe, c’est ainsi…
Que tu sois formidable!
Que tu sois adorable!

 

Il y aura toujours quelqu’un
Quelque part que tu déranges.

 

nikellenica
15-11-16

0_55521_8fab622b_l

Je pense!

penser

Je pense!

 

J’ai mes propres opinions! Je pense!
Pourquoi devrais-je penser, parler et agir comme tout le monde?
Ne pensez pas pour moi, ne m’incitez pas à penser comme vous!
Que vous soyez d’accord ou pas… Que j’aie raison ou tort…
Que ce soit absurde ou raisonnable… Je pense!
Je ne veux pas vous convaincre, n’essayez pas de me raisonner.
Je pense! Vous pensez! Nous pensons… différemment! Et alors?
Il me serait plus facile de suivre le courant populaire
Et de ne pas m’écarter du troupeau
Afin de ne pas être jugée, critiquée, montrée du doigt
Et qualifiée de tous les noms inimaginables et possibles.
Je pourrais choisir de me taire dans le seul but de plaire!
Pour ne pas avoir à me justifier, je n’aurais qu’à mentir!
Mais, ne vous en déplaise!
Je veux être moi
Et moi, je pense!

 

nikellenica
11-11-16

barre-154-guirlande-lumineuse

L’autre vie

sky-690293_640

L’autre vie

 

La lumière m’attire…
Tel un papillon de nuit
Je volette
Éblouie
Vers un ailleurs
Meilleur.
Je voyage
Sans escorte!
Vers l’inconnu
On m’emporte
Pour un long séjour
Un aller sans retour.
J’entends des voix
Que j’affectionne
Vers la lumière
Je papillonne
Dans l’air du temps
Je quitte l’instant.
La vie m’expulse
L’autre vie m’aspire
Au bout du tunnel
Le Ciel se déchire
L’autre vie est là
Me tendant les bras.

 

nikellenica
01-11-16

 

jhb6l_tploqj8k2g-ihxh4uqyqk