Te serais-tu oublié?

man-164217_640

Te serais-tu oublié?

 

Tu donnes l’amour sans limites
Aux gens, aux animaux, aux enfants
Passionnément, toujours plus et peut-être trop.
Tu te donnes sans compter avec bonheur, avec joie
Souvent démesurément, tu te donnes entièrement.
Ton coeur et tes bras sont ouverts, tu tends la main
Tu cherches la paix, tu t’efforces d’oublier et de pardonner.
Tu es prêt à tout… pour être aimé.
Tu acceptes les autres tels qu’ils sont
Mais tu ne t’aimes ni ne t’acceptes!
Te serais-tu oublié?

 

Tu trouves le chemin pénible et la vie trop injuste!
Tes jours sont faits de pluie, ton ciel de nuages
Tu attends que le soleil réchauffe ton âme
Puis soudain, tu désespères…
Ce mal-être t’emprisonne, il t’empoisonne!
Ta petite voix intérieure résonne comme un cri!
Te serais-tu oublié?

 

nikellenica
13-05-16

k9Dt5J3OvIcY7q1z0YAEcNGdMkA

ob_d23c2f_be94ab0e-05f3-11e4-8e2d-12313d239d6c-lpensée du le web

25 commentaires sur « Te serais-tu oublié? »

  1. Bonjour Bernard, parfois on se sent oublier. J’espère juste que ce ne soit pas pour trop longtemps. C’est gentil de venir me saluer. Chez moi, nous avons eu du beau temps, chaud et humide, sauf ce jeudi qui a été à la pluie toute la journée. Alors quoi de mieux que d’aller faire la tournée des magasins?
    Merci Bernard. Trop drôle le petit chiot. Merci!

    Bisous et bon week-end

    J’aime


  2. Bonjour NIKI des jours il me semble être oublié par les miens juste un petit peux toucher le cœur des autres
    Mon plus grand plaisir
    C’est de venir te saluer
    Ce matin chez moi le temps n’est pas formidable
    Toi !!! As- tu le beau temps
    Mais je me dis quelque part tu es là
    Prés ou loin qu’importe la distance
    je compte ton amitié parmi les plus grandes
    Ce n’est que du bonheur dans ma vie, un réconfort dans les moments
    de doute et de chagrin avec grande source d’inspiration
    Bernard

    J’aime

  3. Bonjour Liline, je crois aussi que quand tu donnes ton amour, amitié et dévouement tu ne peux qu’être heureux, mais il y a des gens qui profitent des autres et demandent et reçoivent sans jamais donner à leur tour. Il faut apprendre aussi à dire non, car toujours donner au détriment de soi n’est pas toujours bon. Ne dit-on pas que la charité commence par soi-même? Bonne semaine Liline, merci d’avoir aimé et commenté. Bisous à toi.:)

    J’aime

  4. Très beau ton écrit chère Nicole.
    Je pense que la personne qui donne son amour, son amitié , son dévouement, à tous ceux qu’il côtoie est un homme heureux, il ne peut souffrir car son bonheur il le trouve dans le bonheur qu’il donne aux autres…!

    J’aime

  5. Coucou, c’est moi, la « Marie des vignes » je découvre aussi ton blog, une belle poésie, j’aime tes mots, ils parlent à chacun d’entre nous. MTH

    J’aime

  6. Bonsoir NIKI très belle poésie que c’est beau de partager et d’aider mais se sentir oublié par la suite c’est ingrat
    Je viens chez toi comme par magie
    J’adore venir voir les nouveautés sur ton blog
    A mon tour
    Je vais essayer de faire rêver
    Dans ce rêve
    Tu y trouveras ma douceur
    Tu y trouveras du bonheur
    Tu te trouveras dans mon petit monde
    De la joie et du partage
    Même si ce n’est qu’un petit rêve


    Il y aura quelques instants sur ton visage un sourire
    Qui te permettra de réchauffer une partie de ton cœur
    Gros bisous , Bernard

    J’aime

  7. Bonjour Pinnuccia, s’aimer c’est s’accepter, s’écouter, se faire plaisir comme on le ferait pour une amie. Garder notre santé mentale est important si on veut aider et aimer les autres. Bonne semaine Pinnuccia. Bisous

    Aimé par 1 personne

  8. Bonjour Gyslaine, merci d’avoir aimé. Oui, Lucia a très bien décrit mon poème. Penser à soi n’est pas de l’égoïsme, c’est un besoin essentiel. On s’oublie trop souvent et trop facilement. On se juge trop sévèrement, on s’en demande parfois trop.
    Prendre du temps pour soi, s’accepter et s’écouter… sont des façons de garder son équilibre. Pas toujours facile.

    Bisous et bonne semaine!

    Aimé par 1 personne

  9. Lucia, tu as très bien décrit mon poème, merci pour ce commentaire et pour avoir aimé. Donner dans le but de se faire aimer est décevant parce que l’on est pas plus aimé pour autant. Il faut penser à soi et surtout ne pas dépasser nos limites. Ne pas s’écouter et dire oui, quand on pense non est une façon de toucher très vite le fond.
    Bisous et bonne semaine

    J’aime

  10. Bonjour cher ami,Votre poème est très beau, Il fait réfléchir. Si nous aimons nous-mêmes,
    nous serons capable d’aimer les autres. Bonne semaine, bisous d’amitie

    J’aime

  11. Donner de l’amour sans limites ne peut être que « divin » parce que l’humain justement à des limites.
    Mais souvent l’humain cache son mal d’être en donnant aux autres ce qu’il ne possède pas pour lui-même c’est-à-dire l’amour de soi. Cette forme « d’altruisme aliénante » en somme l’empêche d’exister vraiment et finit par le rendre si malheureux.
    Tes mots avec justesse mettent l’accent sur cette souffrance de celui qui s’oublie.
    Beau poème Nicole très percutant !
    Bonne semaine, bisous du cœur

    J’aime

Vous aimez? Laissez un commentaire!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s