À jamais la nuit

Scaled Image

À jamais la nuit

Vous ne verrez
Ni la couleur de mes yeux
Ni celle de mes cheveux.
Vous ne connaîtrez
Ni mon sexe, ni ma personnalité.
Même microscopique
Tout est enregistré
Dans mon bagage génétique.
Mais ici prend fin mon parcours
Vous avez décidé
Que je ne verrais jamais le jour.

nikellenica
23-02-16

images

Publicités

Ton nom

broussailles

Ton nom

Dans l’ocre des broussailles
Qui surplombent la neige, tu te fonds.
Pendant un bref instant, je te cherche des yeux
Puis juste au moment où j’allais crier ton nom
Tu réapparais dans la blancheur hivernale.

nikellenica
09-02-16

e64103db

P.S : Trouvez de qui il s’agit sur la photo.

 

 

 

J’ai vu l’horreur

horror

J’ai vu l’horreur

J’ai vu l’horreur en images
D’hommes abaissés au rang de la bête
Qui tuent de sang-froid leurs semblables
Sans la moindre parcelle d’émotion.
J’ai vu sur leurs visages, les traits du diable
Dans leurs yeux, la folie démentielle
Dans leurs gestes, la cruauté barbare.
J’ai vu des atrocités inhumaines.
Hommes aux longs couteaux poussant
Leurs victimes à marcher, mains liées
À travers le désert vers un lieu déterminé.

Ils étaient agenouillés, dos à leur bourreau…
J’ai vu leurs yeux hagards, leurs mines résignées
Sur leurs lèvres, le murmure d’une prière.
Et ce temps qui s’étire, insoutenable
Et ces secondes interminables
Leurs têtes tirées vers l’arrière!
J’ai dû fermer les yeux devant
L’insupportable massacre collectif…
J’aurais voulu ne jamais avoir vu
Ce dont l’humain est capable
Dans ce qu’il y a de plus abject.
L’horreur existe bel et bien!
Je l’ai vue…

nikellenica
04-02-16

e4d57438.gif

Poète anonyme

poète

Poète anonyme

D’espoir en déroute
Entre joie et amertume
J’ai joué de la plume
Sans que l’on m’écoute!

À bons entendeurs
Juges impitoyables
Et dieux décideurs!

Faut-il qu’un poème
Ne veuille rien dire
Pour qu’il attire
L’attention suprême?

Les organismes subventionnés
Ne servent en fait qu’à favoriser
Les membres d’un club fermé
Perdant de vue le but premier.

À bons entendeurs
Juges impitoyables
Et dieux décideurs!

De poésie, je vivrai
Jour et nuit
Sans appui…
À bout de mots
Je mourrai, s’il le faut
Dans l’obscurité…

 

nikellenica
27-01-16

7c578fa4