Sans me réveiller

rêve

Sans me réveiller

J’ai rêvé
Que je m’étais laissée emporter
Par la maladie de l’amour
Cette maladie incurable
À laquelle j’ai succombé
Pour reprendre vie dans ses bras
Sans me réveiller.

J’ai rêvé
Que je m’étais laissée inonder
Par une douce pluie d’amour
Une pluie chaude de baisers
Sous lesquels je me suis noyée
Pendant un bref moment d’extase
Sans me réveiller.

J’ai rêvé
Que je m’étais laissée allumer
Par le feu brûlant de l’amour
Un feu couleur de passion
Sur lequel je me suis frottée
Le temps d’une infidélité
Sans me réveiller.

nikellenica
24-10-15

imagesCAP4NZ95_2

La vraie fin

Scaled Image 2

La vraie fin

Il n’y a qu’un seul destin
Une seule certitude.
Il n’y a qu’un seul chemin
Une seule finitude.

Il y a une fin à tout!

La fin du printemps
La fin d’un roman
La fin de l’orage
La fin d’un voyage
La fin de l’enfance
La fin des vacances
La fin de journée
La fin de l’année
La fin d’un amour
La fin du parcours.

Il y a toujours une fin!

Mais il n’y a qu’une seule vraie fin
Celle qui n’offre pas de lendemain
Celle qui ne vient qu’une seule fois
Celle qui ne pardonne pas.
C’est la fin qui tue!
Quand la vie n’est plus…
C’est la fin de toutes les fins!
La vraie fin.

nikellenica
09-01-16

aca0151b