Sentiments opposés

Scaled Image 1

Sentiments opposés

S’il y a des jours où j’ai envie de pleurer
Il y a aussi ceux où j’aime rigoler.
Dû aux circonstances, je ne suis plus la même
Et voilà que je flirte avec les deux extrêmes.

S’il y a des matins où j’enfile le gris
Il y a aussi ceux où mon teint resplendit.
Ça va tant bien que mal et puis mon moral flanche
Qui rit le vendredi pleurera le dimanche!

Si la température influence l’humeur
Quand le soleil revient, j’ai un élan d’ardeur.
Le bonheur était roi, aujourd’hui il soupire
Et voilà que j’alterne entre moue et sourire.

Si je suis comme ci, si je suis comme ça
Il peut même arriver que je sois au-delà!
Mais la plupart du temps sans vouloir contredire
Je vis à l’opposé entre larmes et rires .

nikellenica

22-03-13

soleilnuage

Le temps n’a pas le temps

Scaled Image 9

Le temps n’a pas le temps 

 

Le temps qui fuit ne revient pas. Il file si vite qu’il fait peur, il impose son rythme et additionne les heures. On ne s’en sortira pas vivant. 

Le temps soustrait les jours, réduit les amours, efface la jeunesse, sonne la vieillesse puis arrive l’échéance et il passe devant laissant tout derrière, indifférent.

Hier lorsque le temps pressait de vivre sa vie, il était si long et maintenant que le balancier a pris son élan, le temps est compté. 

Tic, tac, les heures, les minutes, les secondes deviennent des jours, des semaines et des mois se maquillant en saisons pour se répéter inlassablement ajoutant des années sans jamais ralentir sa course. 

Le temps, cet égocentrique centré sur ses aiguilles se fout de tout ce qui le fait tourner. Sabliers, horloges et calendriers ne servent qu’à le regarder passer ou à prendre conscience du temps qu’il nous reste. Mais que peut-on y faire? Simplement s’incliner comme on le ferait devant un roi! Rien ne sert d’implorer sa bienveillance, même à genoux , il n’a aucune pitié. 

Comme on déteste ce temps qui nous pousse vers une fin évidente et comme on l’aime quand il nous laisse le temps de vieillir. Ah! si seulement il était humain! Il comprendrait que l’on a qu’une seule vie pour tout accomplir, tout connaître, tout apprendre et tout voir, en somme pas assez de temps, mais cela lui importe peu, le temps n’a pas le temps… de s’arrêter.

 nikellenica

 12-03-13

anneaux